Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le maïs et le soja augmentent légèrement, le blé recule

Bourse de Chicago - Le maïs et le soja augmentent légèrement, le blé recule
© GFA

Les cours du maïs et du soja ont légèrement progressé mardi 22 octobre à Chicago alors que les moissons continuent à avancer lentement aux États-Unis. Ceux du blé ont continué à se replier après une importante progression.

Vos cours et marchés agricoles et leur analyse

« On a observé une solide progression des cours du soja dans les échanges électroniques (précédant l’ouverture de la séance officielle aux États-Unis) faisant suite à des informations de presse rapportant que le gouvernement chinois allait autoriser l’importation de produits agricoles américains détaxés », a indiqué Monica Moehring, de la maison de courtage Allendale. « Selon certaines rumeurs, cela pourrait se traduire par l’achat de 5 à 10 millions de tonnes de soja américain », a-t-elle ajouté.

Mais les acteurs du marché « attendent de voir si cela va se concrétiser par l’annonce de commandes dans le système officiel » rapportant au jour le jour les plus gros achats, a souligné l’experte. Faute de confirmation officielle, les prix de l’oléagineux ont perdu du terrain au fur et à mesure de la séance.

Les investisseurs digéraient par ailleurs le rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture (USDA) sur l’avancée des récoltes diffusé lundi soir. Selon ce document, la moisson de maïs était au 20 octobre réalisée à hauteur de 30 % aux États-Unis, soit bien moins que les 47 % en moyenne à cette époque de l’année. La qualité s’est en revanche un peu améliorée, 56 % de la production étant considérée comme bonne à excellente contre 54 % la semaine dernière.

« Les investisseurs engrangent un peu de profit »

La moisson de soja était, de son côté, effectuée à hauteur de 46 % contre 64 % en moyenne à cette époque de l’année. Sa qualité s’est stabilisée avec 54 % de la récolte en bonne à excellente condition. Une partie du retard des moissons pourrait toutefois être rapidement rattrapée. « Il est surtout prévu un temps sec au cours des deux prochaines semaines, ce qui devrait permettre de faciliter les moissons », a souligné Michaela Kuhl, de la Commerbank.

Du côté du blé, la moisson du blé de printemps était quasi terminée, à 97 %, tandis que les semis de blé d’hiver étaient réalisés à hauteur de 77 %, contre 75 % en moyenne à cette période de l’année. Les cours de la céréale se sont surtout, comme la veille, repliés car « les investisseurs engrangent un peu de profit après la forte hausse observée ces dernières semaines », ont estimé les analystes d’Allendale.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,8800 dollars, contre 3,8725 dollars la veille (+0,19 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,1800 dollars, contre 5,2350 dollars à la précédente clôture (-1,05 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 9,3400 dollars, contre 9,3325 dollars lundi (+0,08 %).

AFP

Retrouvez les cours et marchés et les analyses détaillées pour la France sur : cours et marchés agricoles

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Stabilité du blé et du maïs

Les prix du blé et ceux du maïs étaient stables jeudi, alors que l’Égypte a de nouveau lancé un appel d’offres pour le blé tendre.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Déguster et améliorer son vin 

39€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/footer.jpt
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/FA.fr/jpt/footer.jpt