Pour le maïs, les observateurs s’attendaient à ce que le ministère abaisse nettement ses prévisions de rendement et de surfaces moissonnées dans la mesure où les cultures ont été implantées tardivement cette année et que les moissons sont à la traîne en raison d’un temps humide. Or non seulement le ministère a diminué moins fortement que prévu ses anticipations sur les surfaces moissonné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé à l’équilibre, après un appel d’offres victorieux vers l’Égypte

Les prix du blé étaient à l’équilibre, mercredi à la mi-journée, après un appel d’offres égyptien qui a vu le blé français tenir le haut du pavé, avec 120 000 tonnes d’épis tricolores retenus, soit un tiers des marchandises.