Mardi, l’agence Bloomberg avait évoqué un plan américain pour soutenir les agriculteurs touchés de plein fouet par le bras de fer entre Pékin et Washington. L’annonce du plan, d’un montant qui pourrait dépasser 15 milliards de dollars, est attendue ce jeudi 23 mai. Le cours du soja avait toutefois nettement reculé mardi, les investisseurs estimant que ce plan encouragerait les semis, d’après Ryan Ettner de la maison de courtage Allendale.

Les intentions de semis scrutées

Mardi soir, l’USDA, le ministère américain de l’Agriculture a précisé que son plan n’avait pas vocation « à modifier […] les décisions en matière d’ensemencement », incitant les investisseurs à rectifier le tir et à faire remonter les cours mercredi, ajoute Ryan Ettner. Les décisions sur les choix de semis sont au centre des préoccupations depuis plusieurs semaines, les fortes pluies s’abattant sur les zones de production gênant les agriculteurs, surtout pour le maïs.

Mai est un mois décisif pour les semis de maïs. Or des pluies généralisées sont encore annoncées dans les prévisions météorologiques de un à cinq jour sur la plupart des zones de production. Le cours du maïs a malgré tout fini proche de l’équilibre mercredi après avoir bondi de 15 % lors des huit précédentes séances.

Des pluies très suivies

D’ici six à dix jours, les pluies devraient se faire plus rares, surtout dans la région du Dakota du Nord. « Il faudra suivre comment cela touchera la progression des semis de blé de printemps dans les prochains jours », a signalé Ryan Ettner. Les semis de blé de printemps ont pris du retard, étant avancés à 70 %, soit dix points de pourcentage de moins que la moyenne de 2014 à 2018, d’après un rapport publié lundi par l’USDA.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a terminé mercredi à 8,2850 dollars, contre 8,2200 dollars mardi à la clôture.

Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a clôturé à 4,7275 dollars mercredi, contre 4,7875 dollars la veille.

Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a fini à 3,9450 dollars, contre 3,9425 dollars mardi.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs patinent sur un marché européen indécis

Le blé comme le maïs reculaient ce vendredi, plombés par des perspectives d’importations importantes de maïs en Europe.