La fabrication de granulés de bois destinés à la production d'énergie a atteint en 2013 des niveaux records, en particulier grâce aux politiques européennes sur les énergies renouvelables, selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La production a augmenté de 12 % par rapport à 2012, atteignant 22 millions de tonnes, soit « un niveau jamais vu auparavant », selon les derniers chiffres disponibles publiés jeudi par la FAO. Cette production a été « dopée principalement par les politiques européennes de bioénergie et les objectifs de consommation », souligne la FAO.

En octobre, les dirigeants des pays de l'Union européenne se sont ainsi engagés à porter la part des énergies renouvelables à 27 % de la consommation en 2030, contre 14,1 % en 2012.

En France par exemple, le projet de loi sur la transition énergétique en cours d'examen vise à augmenter la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie à 32 %, contre un peu moins de 14 % aujourd'hui.

Les principaux producteurs mondiaux de granulés de bois sont l'Europe (62 %) et l'Amérique du Nord (34 %).

L'exportation de granulés depuis l'Amérique du Nord vers l'Europe (Royaume-Uni principalement) a doublé en 2013 par rapport à 2012.

La production de produits à base de bois a globalement augmenté en 2013, notamment les panneaux (+8 % à 360 millions de mètres cube) et les sciages (+4,6 % à 421 millions de mètres cubes).