Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, « appelle tout le monde à la responsabilité » jeudi après l'accident mortel survenu en marge des manifestations d'agriculteurs autour de Paris.

« Je ne pensais pas que c'était la meilleure solution que de bloquer les abords de Paris. Je constate qu'il y a eu des incidents indirectement liés et j'appelle maintenant tout le monde à la responsabilité », a déclaré le ministre à l'AFP.

« On a toujours été ouvert au dialogue », a insisté M. Le Foll en annonçant la « mise en place d'un groupe de travail à haut niveau sur la double performance économique et environnementale » avec les représentants des céréaliers.

En revanche, « pas question », a-t-il insisté, de revenir sur les dispositions de la nouvelle Pac, qui opère un rééquilibrage des aides en faveur de l'élevage, au détriment des grandes cultures. « J'ai fait ce choix d'un rééquilibrage des aides vers l'élevage, il n'est pas question de revenir dessus, c'est très clair », a-t-il dit.

C'est principalement contre la Pac, et contre la « surfiscalité », que la FDSEA de l'Ile-de-France et la section régionale des Jeunes agriculteurs (JA) appelaient jeudi à bloquer les abords de Paris.

M. Le Foll a rappelé l'ouverture, « dès lundi », de discussions sur l'écotaxe, entre lui-même et le ministre des Transports d'une part, Coop de France (3.000 entreprises coopératives) et la FNSEA, principal syndicat agricole d'autre part.

Il a également indiqué que le Premier ministre recevra « mardi » le président de la FNSEA, Xavier Beulin, dans le cadre du dialogue avec les partenaires sociaux pour une remise à plat de la fiscalité.

Deux accidents se sont produits en marge des barrages d'agriculteurs jeudi, dont un a causé la mort d'un automobiliste et l'autre a fait six blessés légers.

Tous les tracteurs se rejoignent au rond point de Trappes. Ça sent l'essence et ça fait du bruit. #blocuspic.twitter.com/cqBhX1tjZv

21 Novembre 2013