Dans une nouvelle note de conjoncture, FranceAgriMer met à jour les résultats qualitatifs de la récolte de blé tendre (taux de protéines, poids spécifique, indice de chute de Hagberg, force boulangère, etc.). Ces résultats, issus d’une enquête réalisée à l’entrée des silos, portent désormais sur près de 98 % du nombre final d’échantillons attendu.

44 % du blé tendre français classé en premium

D’après les analyses réalisées sur les échantillons réceptionnés, le taux de protéines dépasse 11,5 % pour 92 % du volume collecté. Celui-ci gagne du terrain cette année, avec 34 % des volumes collectés ayant un taux de protéines supérieur à 12,5 %.

Concernant le poids spécifique, l’indicateur s’améliore très nettement avec 74 % du blé tendre au-dessus de 76 kg/hl, contre seulement 25 % l’an dernier.

L’indice de chute de Hagberg, quant à lui, dépasse les 240 s pour 84 % des volumes collectés. Néanmoins, pour 6 % d’entre eux, l’indice reste inférieur à 170 s. Enfin, 82 % des volumes ont une force boulangère supérieure à 170 W.

Au total, FranceAgriMer estime ainsi à 69 % (contre 58 % au 23 août) la part de blé tendre classé en supérieur ou premium (1), 25 % en medium et 6 % en access. Les résultats définitifs seront présentés au prochain conseil spécialisé des céréales, à FranceAgriMer, le 13 septembre prochain.

M.S.

(1) Un blé classé en premium doit avoir : un taux de protéines ≥ 11,5 %, une force boulangère ≥ 170 W, un poids spécifique ≥ 77 kg/hl et un indice de chute de Hagberg ≥ 240 s.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les marchés du blé et du maïs repartent à la baisse

Les prix du blé et du maïs évoluaient en légère baisse ce jeudi 27 février 2020, au lendemain d’un léger rebond, déstabilisés cette fois par l’apparition de nouveaux cas de coronavirus en France alors que l’épidémie touchait jusque-là principalement l’Asie et l’Italie en Europe.