Le Midi-Pyrénées mettra en place 100 unités de méthanisation d'ici à 2020, a annoncé le 30 juillet 2013 Martin Malvy, président de la Région, à l'occasion de la visite de Philippe Martin et Stéphane Le Foll à Saint-Mont dans le Gers.

« Cet objectif ambitieux a été acté dans une convention signée avec les ministres de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Philippe Martin, et de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Il s'agit de la première convention signée dans ce domaine entre l'État et une Région. La France est dans ce domaine particulièrement en retard. Alors que l'Allemagne a créé plusieurs milliers de sites, il n'y en avait pas plus de 90 à la fin de 2012 au plan national », selon un communiqué de la Région Midi-Pyrénées.

La convention prévoit la mise en place d'un comité régional pour la méthanisation, copiloté par l'Etat et la Région, qui facilitera le montage d'opérations et contribuera au développement de la filière dans le Midi-Pyrénées, contribuant ainsi à la mise en oeuvre du plan Energie Méthane Autonomie Azote (EMAA) présenté par le gouvernement en mars dernier, précise la Région.

Depuis 2009, la Région Midi-Pyrénées a soutenu la création de 17 unités de méthanisation pour un montant d'investissement de près de 30 millions d'euros. Trois autres unités verront le jour d'ici à la fin de 2013 et 70 projets potentiels sont en cours d'élaboration ou validation, détaille le communiqué.

La centaine d'unités de production que vise le président de la Région Midi-Pyrénées, et la mobilisation à terme de l'essentiel des déchets de l'agriculture et de l'agroalimentaire, pourrait déboucher en 2020 sur une production de 2200 GWh, soit l'équivalent de 25 % de la consommation de gaz dans le Midi-Pyrénées, détaille le communiqué.

La signature de cette convention s'inscrit dans le plan Midi-Pyrénées Énergies pour la création d'unités de production d'énergie renouvelable et la maîtrise des dépenses d'énergie dans le logement. La Région a doté ce plan de 300 millions d'euros sur dix ans et a obtenu le concours de la Banque européenne d'investissement.

« Par la valorisation des déchets agricoles et agroalimentaires transformés en biogaz, biocarburant ou en électricité , la méthanisation représente une filière prometteuse de production d'énergie renouvelable », assure la Région midi-pyrénéenne.