L'Inra a annoncé jeudi la création d'un groupement d'intérêt scientifique sur les changements d'affectation des sols (GIS CAS) avec les ministères de l'Agriculture et de l'Ecologie, l'Ademe et FranceAgriMer. « L'objectif est de progresser dans l'élaboration des bilans environnementaux et d'aider ainsi à une meilleure prise en compte des changements d'affectation des sols dans les politiques publiques. »

« La question des changements d'affectation des sols est, à l'échelle mondiale, un enjeu majeur pour la préservation de la biodiversité, la lutte contre le changement climatique, la préservation de la qualité des sols, la sécurité alimentaire, etc. La prise en compte de ces changements dans les évaluations environnementales des réorientations productives de l'agriculture, de la forêt est aujourd'hui essentielle », explique l'Inra dans un communiqué du 27 novembre 2014.

Créé pour une durée de cinq ans, le GIS CAS « permettra la réalisation d'expertises ponctuelles, d'études finalisées et une identification des besoins de recherche pour aider à évaluer les CAS et leurs conséquences environnementales, notamment sur les émissions de gaz à effet de serre (GES). »