Manger bio protégerait du cancer ? Un peu facile… C’est pourtant le message simpliste qu’on a pu lire ou entendre, faisant suite à la publication d’une étude de l’Inra et l’Inserm, le 22 octobre, observant une réduction de 25 % du risque de cancer chez les plus gros consommateurs de bio, par rapport aux non consommateurs.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
8%

Vous avez parcouru 8% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !