Annoncée depuis des mois, une proposition de loi sur le bien-être animal sera déposée avant la fin de l’année. Elle doit concerner les animaux sauvages en captivité, la corrida, mais l’élevage pourrait aussi être impacté. Aurore Bergé, la porte-parole du mouvement de La République en marche, met en garde : si Didier Guillaume ne prend pas des dispositions sur le bien-être animal dans les élevages...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !