Jour après jour, les écriteaux fleurissent dans les étals dégarnis des commerces alimentaires : il n’y a plus de beurre ! Même les Bretons et les Normands en manqueraient. Avec des qualités nutritionnelles réhabilitées, le beurre est désormais préféré aux matières grasses végétales, au sein des ménages comme dans l’industrie agroalimentaire. Entre 2013 et ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !