Les élèves du lycée professionnel agricole de Beaune-la-Rolande (Loiret) ont fait une rencontre exceptionnelle le 23 janvier 2020, dans leur salle de classe : Suzanne Vier-Nowodworski s’est souvenu devant eux de son passage, il y a soixante-quinze ans, dans le camp de transit de la déportation des juifs à l’endroit même où le lycée agricole a été construit.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !