« Par un effet grégaire », selon cette source, « les moutons se sont rués vers un bâtiment, où ils se sont étouffés en se grimpant dessus », a-t-il raconté à l’AFP, confirmant une information de Midi libre. Du « jamais vu dans la région », a-t-il ajouté. Le troupeau de 400 bêtes a été coursé par plusieurs gros chiens, dont l’enquête, confiée à la gendarmerie du Pontet, cherchera à déterminer d’où ils venaient.

AFP