La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) a dressé, mardi dans un communiqué, un «bilan mitigé» pour l'assurance multirisques récoltes, après trois ans d'expérimentation.

Elle constate tout d'abord un engagement trop faible de l'Etat qui limite le nombre de contrats pouvant bénéficier d'une aide.

«Ceux-ci ont connu un certain succès lors de leur mise en place, explique-t-elle. 60.000 exploitations ont été assurées en 2005. On assiste depuis à une stagnation des souscriptions».

La FFSA estime à environ 70.000 le nombre de contrats existants en 2008, «chiffre assez éloigné de l'objectif initial», déplore-t-elle.

Selon elle, cette situation s'explique d'une part par le plafonnement de l'enveloppe de subvention nationale qui limite le nombre de contrats pouvant bénéficier de l'aide de l'Etat et d'autre part par la concurrence entre l'assurance et le Fonds national des garanties.

«Le développement de l'assurance des récoltes dépend des réponses qui seront apportées à ces problèmes», conclut la fédération.

A.Ca.