Dans un communiqué du 18 avril 2014, la FNSEA Nord Bassin parisien (1) qualifie « d'inadmissible » la baisse du taux de prise en charge de 65 % à 43 % des cotisations des contrats d'assurance récolte pour les grandes cultures de 2013. Les subventions pour les contrats sur les récoltes de 2013, versées ces jours-ci (printemps 2014), ne seront pas à la hauteur des espoirs des assurés pour les grandes cultures. Xavier Beulin, au nom du Conseil de l'agriculture française (CAF), aurait également réagi dans une lettre au gouvernement.

Le budget de 77 millions d'euros (M€) prévu pour la prise en charge partielle des contrats d'assurance récolte de 2013 est insuffisant : il manquerait 28 M€, selon Luc Smessaert, président de FNSEA Nord Bassin parisien. D'autant que les besoins en subvention ont augmenté en 2013, avec l'augmentation de 3 % des surfaces assurées en grandes cultures et de 3 % des primes d'assurance, explique le syndicaliste. En revanche, les contrats d'assurance récolte sur la vigne et l'arboriculture conserveraient une subvention de 65 %. Un choix de l'Etat qui s'expliquerait par un développement plus important en grandes cultures (35 % des surfaces assurées) qu'en viticulture.

« Cette décision marque un coup d'arrêt sur le dossier assuranciel », alerte l'association syndicale rassemblant douze départements, qui craint un nouveau frein à la dynamique de gestion des risques.

_____

(1) FDSEA/USA de l'Aisne (02), de l'Oise (60), de la Somme (80), du Nord (59), du Pas-de-Calais (62), de la Seine-et-Marne (77), de l'Ile-de-France, de l'Aube (10), de la Marne (51), de l'Eure (27), de la Seine-Maritime (76), de l'Eure-et-Loir (28).

S.B.