Au 31 août, date limite pour le dépôt des demandes de prime à l'arrachage définitif de vignes, dans le cadre de l'organisation commune de marché (OCM) vitivinicole, 2.688 dossiers ont été déposés auprès des services de FranceAgriMer, a indiqué l'office le 22 septembre 2010.

La totalité des surfaces pour lesquelles une prime d'arrachage est demandée avoisine 10.810 ha.

La région Languedoc-Roussillon cumule à elle seule plus de 70 % des superficies concernées par ces demandes d'arrachage définitif. Suivent loin derrière les Pays de la Loire (7,6 %), l'Aquitaine (6,4 %), les régions Rhône-Alpes (5,3 %) et Paca (4,3 %). Seulement 3,9 % des dossiers déposés proviennent du Midi-Pyrénées.

Par rapport à la campagne précédente (2009-2010), le nombre de dossiers déposés a diminué de 29 % et les surfaces, de 27 %. Les dossiers d'arrachage total du vignoble de l'exploitation représentent 74 % des superficies pour lesquelles une prime est demandée.

Les crédits communautaires spécifiques, disponibles pour payer ces dossiers, sont plafonnés à 276 M€ (millions d'euros) pour la campagne 2010-2011 et ce, pour l'ensemble des États membres de l'Union européenne.

La Commission européenne informera les États membres de la totalité des demandes le 15 novembre 2010.  Si le budget alloué pour la campagne est dépassé, la Commission fixera un taux de réfaction uniforme applicable dans chaque État membre.

Dans cette hypothèse, il n'y aura pas de baisse du taux d'aide ou des superficies par demande d'aide, mais une sélection des dossiers éligibles selon les critères de priorité.

Lire également :

B.V.