Les organisations syndicales agricoles de l'Argentine entameront samedi un mouvement de grève de cinq jours pour protester contre la pression fiscale imposée par le gouvernement sur les exportations.

Le président des Confédérations rurales argentines (CRA), Ruben Ferreno, a précisé que la commercialisation des denrées non périssables serait suspendue pendant la grève.

Les exportations de soja sont taxées à 35 % et le gouvernement n'autorise la vente de blé et de maïs à l'étranger, que lorsque les besoins du marché intérieur ont été satisfaits.

Aucun blocage de route n'est prévu pour l'instant, comme ce fut le cas en 2008 lors d'une grève qui avait paralysé le pays.

L'Argentine est le premier exportateur mondial d'huile et farine de soja, notamment vers la Chine, et 3e exportateur de maïs.

En 2008, la décision du gouvernement d'augmenter de 25 % la taxe à l'exportation du soja, principale richesse du pays, avait provoqué un conflit de six mois qui avait paralysé le pays.

Les fédérations agricoles avaient alors cessé à plusieurs reprises toute commercialisation de céréales et de viandes et avaient dressé des barrages sur les routes à travers le pays.

Les exportations agricoles d'Argentine se sont élevées en 2012 à 27,5 milliards de dollars, sur un total de ventes à l'étranger de 81 milliards de dollars.