La France a produit 1,7 million de tonnes (Mt) d'aliments pour animaux en septembre 2011, soit 3,1 % de moins qu'en septembre 2010, expliquent mercredi le Snia et Coop de France nutrition animale, à la suite de la publication de leurs statistiques mensuelles. Les aliments pour bovins et porcs affichent des replis significatifs alors que la volaille bénéficie d'une bonne dynamique en poulet et dinde.

La production d'aliments pour animaux en septembre 2011 (1,7 Mt) se répartit comme suit entre les principales espèces : bovins (0,33 Mt, -8,7 % par rapport à septembre 2010), porcs (0,47 Mt, -3,4 %), volailles (0,725 Mt, +0,3 %), ovins/caprins (39.900 t, -5,2 %), lapins (31.600 t, -6,6 %), allaitement (33.800 t, -5,3 %).

Sur les neuf premiers mois de l'année, la production d'aliments est quasi stable, à 15,2 Mt (-0,1 %). La volaille (6,3 Mt, +0,4 %) profite de la bonne dynamique du poulet (+2,9 %) et des palmipèdes (+2,8 %), alors que la poule pondeuse (-2,9 %) et la dinde (-1,4 %) se replient. Les aliments pour porcs abandonnent 0,9 % (à 4,15 Mt) et les aliments pour bovins 0,2 % (à 3,04 Mt) en dépit d'un maintien des aliments pour vaches laitières (2,13 Mt).