L’UFC-Que Choisir annonce avoir fait analyser le taux de phytoestrogènes de 55 aliments contenant du soja (plats préparés, biscuits, desserts, boissons, apéritifs et sauces) dans un communiqué diffusé ce 23 mai 2019. Ces molécules sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens. Les résultats obtenus sont, selon l’association, « particulièrement préoccupants ». Elle...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
46%

Vous avez parcouru 46% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !