Le marché allemand de l'alimentation bio, de loin le plus gros d'Europe, a stagné en 2009 après plusieurs années de croissance remarquable, selon des chiffres publiés mercredi. Mais cette évolution était imputable à une baisse des prix et non pas des volumes.

Le chiffre d'affaires de la branche s'est établi à 5,85 milliards d'euros, niveau quasi stable par rapport à l'année précédente, selon une première estimation diffusée par la Fédération de l'alimentation bio.

Mais la demande est toujours là et les volumes ont continué à croître, selon la fédération, qui impute la stagnation du chiffre d'affaires à des baisses de prix et à la réduction de la palette de produits, entre autres chez les discounters, format dont les Allemands sont particulièrement friands. Les grandes chaînes de discount s'étaient toutes mises au bio ces dernières années.

Le secteur a connu depuis 2000 une croissance de plus de 10 % par an en Allemagne, premier marché européen du bio, loin devant le numéro deux, le Royaume-Uni.