Le groupe français Roquette, spécialiste de la transformation des matières premières agricoles, a annoncé jeudi envisager d'industrialiser la production d'une méthionine « 100 % biosourcée » pour l'alimentation animale, développée avec son partenaire spécialisé dans la chimie du végétal Metabolic Explorer (MetEx).

La méthionine est un acide aminé utilisé dans l'alimentation des volailles et des porcelets. Elle est actuellement fabriquée chimiquement, à partir d'un dérivé du pétrole, le propylène, détaille un communiqué.

En partenariat exclusif depuis 2005, Roquette et MetEx veulent produire la première L-Méthionine « 100 % biosourcée », c'est-à-dire produite à partir de matériaux d'origine végétale renouvelables.

Les tests effectués sur des volailles et des porcelets « ont donné de très bons résultats en termes d'efficacité nutritionnelle, comparables à ceux obtenus avec la méthionine d'origine pétrochimique », explique Roquette dans un communiqué.

Sur la base de ces résultats, « Roquette entre désormais dans la phase d'études de l'industrialisation du procédé sur la base d'une capacité de production significative ».

Le groupe prépare pour la mi-2012 un dossier analytique et toxicologique en vue d'obtenir l'agrément européen.

Le marché mondial de la méthionine pour la nutrition animale s'élevait en 2011 à environ 2,85 milliards de dollars pour 850.000 tonnes, selon une étude citée par le communiqué.

A la Bourse de Paris jeudi matin, le titre MetEx s'envolait de 42,68 % à 4,68 euros dans un marché en hausse de 0,35 %.