Alors que les contours et le budget de la prochaine Pac restent flous, l’urgence est désormais d’assurer la continuité des paiements aux agriculteurs pendant la période de transition. C’est le principal objet de la proposition de règlement transitoire de Bruxelles, qui doit assurer la jonction entre l’actuelle Pac, dont la programmation s’achève en 2020, et la nouvelle, qui pourrait entrer en vigueur en 2022… Au mieux !
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !