Arvalis a présenté ce 10 mars 2016, une nouvelle plateforme agrométéorologique, baptisée Taméo. Conçue en partenariat avec Météo-France, elle intègre les spécificités climatiques de l’année sur le développement des plantes et des maladies afin d’ajuster les interventions dans les parcelles. L’outil se décline en cinq rubriques – météo, stades, maladies, pulvérisation et fertilisation – accessible par l’espace personnel de l’utilisateur.

Disponible sur tous types de support (tablettes, ordinateurs et smartphones), cet outil de pilotage à la parcelle sera proposé dans sa première version pour le blé tendre d’hiver, d’ici à janvier 2017. Taméo intégrera progressivement d’autres espèces : les autres céréales à paille en 2018, puis le maïs, la pomme de terre, le lin…

« Il s’agit d’une boîte à outils qui permet de traiter différents sujets en lien avec les conditions météo », souligne Jean-Paul Bordes, directeur du département de recherche et développement chez Arvalis. Taméo pourra « dans un avenir proche [être] interconnecté avec des outils de gestion de parcelles existants. À défaut, les agriculteurs pourront entrer leurs données de base pour paramétrer leurs parcelles. »

Cinq modules

Le module « Météo » évalue le temps qu’il a fait les cinq derniers jours, le temps réel et la prévision immédiate, ainsi que le temps des neuf prochains jours. Les observations sont spatialisées à l’échelle de la parcelle agricole, avec une précision au kilomètre grâce au modèle Arome de Météo-France qui suit l’évolution de l’atmosphère pour les heures et les jours à venir.

Le module « Stades » prévoit les dates d’apparition de chaque stade clé afin de faciliter l’organisation des interventions sur chaque parcelle. « Il permet aussi de positionner la campagne par rapport aux campagnes précédentes en fonction des cumuls de températures, pluie… », expose l’institut technique.

Le module « Maladies » identifie les parcelles à risque pour mieux construire le programme fongicide. Il suit l’évolution des maladies (septoriose, rouilles brune et jaune, fusariose et piétin verse) sur chaque parcelle en fonction du contexte climatique et de la sensibilité variétale. Objectif : déclencher le traitement à la bonne date et au bon stade.

Quant au module « Pulvérisation », il vise à réaliser les interventions herbicides et fongicides dans les meilleures conditions. Il prend ainsi en compte la sélectivité et l’efficacité des produits, la vitesse du vent et les périodes d’application autorisées.

Enfin, le module « Fertilisation » prévoit la période d’application des engrais azotés et soufrés. Sur la base de la dose totale prévisionnelle, ce module affiche le nombre et les dates de passage d’engrais azotés ainsi que les doses à appliquer.

L’outil sera commercialisé par Météo-France vers divers organismes (coopératives, négoces, chambres d’agriculture et groupements) qui relaieront cette plateforme auprès des agriculteurs intéressés. Les négociations commerciales sont en cours. Le prix pour les agriculteurs devrait être fixé aux alentours de 50 €/mois.

I.E.