Alors que 407 GIEE (groupements d’intérêt économique et environnemental) étaient reconnus dans les Régions au 1er mars 2017, le ministère de l’Agriculture veut amplifier le mouvement.

Après l’enveloppe de 2 millions d’euros (M€) du Casdar mobilisée en 2016, qui a permis de soutenir financièrement plus de 150 GIEE, une nouvelle enveloppe de 2,9 M€ (dont 1,9 M€ du Casdar) est mise sur la table. Elle devra contribuer au financement de l’animation de GIEE déjà existants ou en cours de reconnaissance. Leur sélection se fera par les Draaf/Daaf, en respectant des principes nationaux.

Les appels à projets seront lancés d’ici au 31 juillet. Les projets déposés en réponse à cet appel à projets sont étudiés sur la base de différents critères, que les Draaf/Daaf peuvent compléter le cas échéant. L’ancrage territorial et le lien à l’aval seront particulièrement appréciés…

Les crédits du Casdar sont répartis entre les Régions au vu du nombre de GIEE déjà approuvés. L’Occitanie et la Nouvelle Aquitaine, avec 83 GIEE chacune, apparaissent de ce fait particulièrement bien dotées. Elles sont suivies par le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, la Bretagne, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de Loire qui comptent plusieurs dizaines de GIEE chacune.

Les Draaf sont invitées à rechercher d’autres sources de financement pour compléter l’enveloppe débloquée par le ministère : crédits européens, régionaux, Ademe, agences de l’eau…

B.L.