L'Union européenne est devenue en 2013 le premier exportateur mondial de produits agroalimentaires, pour un total de 120 milliards d'euros, grâce à un bond des ventes de matières premières agricoles aux pays en développement, a annoncé le 23 juin la Commission européenne. Les importations étant restées quasi stables (-0,4 %), l'UE a augmenté son excédent commercial dans le secteur, à 18,6 milliards, a ajouté la Commission dans un communiqué.

La croissance sur un an des exportations en 2013 « a découlé largement des céréales, surtout orge et blé, avec un bond des exportations vers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord ». Mais, à +5,8 %, elle a été plus faible que les années précédentes, du fait du ralentissement économique dans les pays les plus riches.

Les progressions les plus fortes ont été enregistrées sur les marchés chinois (+19,7 %) et saoudien (+20,4 %). La Chine et Hong Kong se sont hissés au niveau de la Russie, deuxième importateur d'agroalimentaire européen avec une part de 10 %.

En dépit d'une faible progression (+1,9 %), les Etats-Unis restent le premier partenaire commercial, avec une part de 13 % des exportations de l'UE.

L'agroalimentaire représente 7 % des exportations totales de l'UE, en quatrième position derrière la machinerie, les produits chimiques et pharmaceutiques.