Le groupe coopératif Tereos a annoncé, le 25 avril 2013, l'élargissement de son partenariat en Chine avec le géant des matières premières Wilmar pour y produire de l'amidon de maïs et de pomme de terre. Il avait conclu en 2011 un partenariat avec ce groupe chinois pour la production d'amidon de blé et de ses dérivés.

Le producteur français de sucre a fait l'acquisition de 49 % d'une amidonnerie de maïs chinoise, en joint-venture avec Wilmar qui en détiendra 51 %. Située à Tieling, dans le nord du pays, cette unité est dotée d'une capacité actuelle de transformation de 700.000 tonnes de maïs par an. L'opération doit encore être validée par les autorités de la concurrence compétentes, a précisé le groupe dans un communiqué.

« Depuis 2010, la Chine est devenue le premier marché mondial de l'amidon, devant les Etats-Unis, et représente 30 % de la consommation mondiale. La part de l'isoglucose a été multipliée par quatre en six ans et représente 11 % des sucres consommés », explique Tereos.

Cette acquisition « nous permettra de produire, dès 2014, une gamme d'amidons issue du blé aussi bien que du maïs et de répondre ainsi plus largement aux besoins de nos clients sur le marché chinois », déclare Alexis Duval, président du directoire du groupe.

Tereos conduit parallèlement avec Wilmar la construction d'une amidonnerie de blé près de Canton, qui sera opérationnelle au cours du premier semestre de 2014 et pourra transformer 500.000 tonnes de blé en amidon, sirops de glucose et gluten.

I.E.