Lemken ajoute un nouvel outil à sa palette de déchaumeurs avec le Koralin. Développé dans la perspective de l’interdiction du glyphosate et de la réduction des solutions chimiques pour détruire les couverts végétaux, le Koralin combine des disques et un compartiment de dents à socs à patte d’oie. Cette configuration permet de détruire les couverts, y compris lorsque la végétation est haute ou que la paille n’a pas été enlevée.

Contrairement aux déchaumeurs à dents classiques à patte d’oie, qui peuvent avoir des difficultés à pénétrer en sol sec, le Koralin confie l’émiettement du sol à deux rangées de disques travaillant à la verticale. Les sillons réalisés se trouvent juste devant la ponte et les flancs du soc à patte d’oie. Les dents pénètrent ainsi plus facilement dans le sol et sont moins exposées à l’usure.

Suspension par ressort à lames

Les disques de 510 mm de diamètre sont disposés symétriquement et montés sur des ressorts à lames semblables à ceux du déchaumeur à petits disques Héliodor. Les dents à socs à patte d’oie d’une largeur de 35 centimètres sont disposées symétriquement sur trois rangées avec une distance entre les dents de 30 centimètres et se chevauchent de 2,5 centimètres chacune.

Elles bénéficient d’une sécurité non-stop à ressort hélicoïdal. La profondeur de travail peut varier entre 2 et 10 cm. Le contrôle de la profondeur de travail s’effectue au niveau des roues de rappui. Le Koralin se décline pour le moment en deux largeurs de travail de 6,6 et 8,4 mètres.