La plupart des intervenants dans le travail du sol vont dévoiler une nouvelle gamme de charrues lors d'Agritechnica. Pour les autres matériels, on assiste à une course à la grande largeur, en particulier dans le secteur du déchaumage.

On avait enterré les charrues un peu vite ! Après une édition d'Agritechnica de 2013 qui a fait la part belle au semis direct et aux outils pour TCS, le salon de 2015 promet une avalanche de nouveautés dans le labour. La plupart des acteurs du secteur profitent de ce salon biennal pour présenter une nouvelle gamme. Et dans la majorité des cas, il ne s'agit pas d'un simple lifting mais d'une refonte complète, comme Kverneland avec la 2500.

Les nouvelles charrues s'adaptent aussi à l'augmentation de la taille et de la puissance des tracteurs. Les têtes d'attelage sont adaptées à des puissances pouvant dépasser 300 ch et les corps sont conçus pour travailler dans la raie avec des pneus larges. Enfin, on note l'arrivée remarquée de Kubota dans le secteur, avec une gamme acquise lors du rachat de Kverneland.

Dans le secteur du déchaumage, la tendance est au développement d'outils du type « finisher », c'est-à-dire comportant aussi bien des dents que des disques et réalisant le déchaumage et la préparation du sol en un seul passage. Chez tous les constructeurs, la largeur des matériels augmente, allant parfois jusqu'à atteindre 12 mètres. L'objectif est clairement d'intéresser les agriculteurs russes et ukrainiens, qui représentent une part croissante du visitorat.

Pour la première fois, les agriculteurs pourront découvrir des outils de travail du sol et des charrues contrôlés à partir de l'écran isobus du tracteur. Väderstad pousse le concept encore plus loin avec une planche de crossboard qui se règle automatiquement en fonction des conditions de travail.

Découvrez les nouveautés en images : charrues

C. Le Gall