En France, de plus en plus d’agriculteurs sont tentés par l’agriculture de conservation. Mais ce système, fondé sur le semis en direct, l’allongement de la rotation et la couverture permanente des sols, soulève encore beaucoup de questions : comment réussir des semis directs en terre froide ? Quel mélange de couvert implanter ? Comment lutter contre les limaces et les campagnols ?

Pour répondre à ces questions et accompagner les agriculteurs dans leur démarche, l’Apad (Association pour la promotion d’une agriculture durable) a organisé pour la troisième année consécutive, des journées techniques nationales, les 30 et 31 mai, à Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire) et Nouan-le-Fuzelier (Loir-et-Cher). Malgré les intempéries, 130 agriculteurs et techniciens, adhérents de l’Apad ou simples curieux, sont venus de toute la France.

Des réponses…

Sur l’exploitation d’Anthony, Aurélie et Jean-Claude Quillet, à Montlouis-sur-Loire, ou lors d’ateliers, coanimés avec Trame, les agriculteurs se sont échangé des bonnes pratiques. Bruno, agriculteur dans le sud de la France, cherchait comment implanter des couverts d’été. « Mes collègues des régions plus au nord sèment tout simplement à la volée, avant la moisson. Je vais essayer ! »

Benoît, agriculteur en Bourgogne, a découvert le « test à la bêche », un miniprofil de sol, qui permet un diagnostic didactique du sol. Miguel, qui a fait le déplacement depuis l’Espagne, est séduit. « Tu te retrouves devant des personnes avec qui tu n’aurais jamais parlé et finalement, elles t’apprennent des choses passionnantes. ».

Et beaucoup à apprendre

Si les échanges ont permis à chacun de repartir avec de nouvelles idées, la connaissance sur la vie du sol n’en est qu’à ses balbutiements, comme l’a indiqué Daniel Wipf, enseignant-chercheur à l’université de Bourgogne-Inra de Dijon. « Les champignons, les mycorhizes et les bactéries du sol jouent un rôle important dans les pratiques agricoles. Pourtant, seulement 1 % des interactions entre les organismes du sol sont connues ». Autant de pistes à explorer pour apporter des réponses à l’agriculture de conservation des sols.

Aude Richard