Alors que l’instruction de la campagne touche à sa fin, les prévisions alarmistes sur les niveaux de consommation des enveloppes bio se confirment… Et parfois, la situation est pire que prévu : « Dans ma Région, on a consommé deux fois plus que ce qu’on avait estimé… », révèle Stéphanie Pageot, présidente de la Fnab, à la tête d’un élevage laitier...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !