Entre l'augmentation des accords collectifs signés, la bonne tenue de l'épargne retraite et la progression du nombre des salariés agricoles adhérents, le groupe Agrica affiche une croissance de son chiffre d'affaires de 4,5 % en 2011.

Le groupe Agrica propose aux entreprises, aux salariés et retraités agricoles, une protection sociale complémentaire : retraite complémentaire, prévoyance, santé et épargne. Créé en 1997, Agrica réunit aujourd'hui 1,45 million de cotisants, un chiffre en croissance de 3,3 %.

Un bémol à ce tableau rassurant : l'impact de la réforme des retraites qui repousse l'âge de départ à 62 ans, se chiffrera à 101 millions d'euros sur cinq ans. Agrica devra en effet verser des pensions d'invalidité plus longtemps à certains travailleurs de moins de 62 ans.

Les trois institutions de prévoyance du groupe (1) sont touchées par cette réforme mais plus encore Agri prévoyance réservée aux salariées non cadres de la production qui enregistre un résultat négatif de 14,9 millions d'euros. Les régions les plus touchées (Bretagne) ont commencé à réfléchir au réajustement de leurs cotisations et de leurs prestations.

Enfin, en 2012 Agrica mène des actions terrains pour développer l'épargne retraite en organisant en région des « petits déjeuners de la protections sociale agricole ».

_____ 

(1) Les trois institutions sont les suivantes : Agri prévoyance (832.800 cotisants actifs et 3.800 cotisants retraités) pour les salariés non cadres de la production ; CCPMA prévoyance pour les salariés des OPA (268.000 cotisants actifs et 19.500 cotisants retraités) ; CPCEA pour les salariés cadre de la production 23.600 cotisants actifs et 10.207 cotisants retraités).

M.-G.M.