Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Viandes : tassement de la consommation en 2011 (ministère)

Viandes

Tassement de la consommation en 2011 (ministère)

Publié le mercredi 14 mars 2012 - 18h42

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

La consommation globale de viande a diminué en 2011, la progression de la volaille ne compensant pas le repli des autres viandes.

 

« La consommation de viande fléchit en 2011, après une année 2010 de reprise. Le contexte économique lui est défavorable », résume le service de la statistique du ministère de l'agriculture dans une nouvelle publication Agreste (1).

 

La consommation des viandes de boucherie se contracte de 2 % pour revenir à 3,72 millions de tonnes équivalent carcasses (Mtec). La viande bovine recule moins sévèrement (-1,5 %, à 1,61 Mtec) que la viande ovine-caprine (-2,8 %, à 0,194 Mtec). La viande de veau a été moins demandée (-5 %), alors qu'elle est la plus chère (14,76 €/kg en moyenne).

 

La viande porcine (1,88 Mtec) se replie de 2 % mais reste la viande la plus consommée, devant la volaille (1,63 Mtec, +1,7 %). Le poulet (+2,3 %), la dinde (+0,1 %) et le canard (+2,7 %) progressent. Le lapin recule fortement en 2011 (- 7 %), après une bonne progression (+5 %) en 2010.

 

En viandes bovine et porcine, le dynamisme des exportations françaises est venu concurrencer la consommation intérieure. Même chose en volaille, à ceci près que les importations (+7 %) ont pris le relais. Les importations de poulet représentent 40 % de la consommation française.

 

_____

(1) Agreste Conjoncture, Consommation, mars 2012.

 


Mots-clés : , ,

Les commentaires de nos abonnés (1)
Connectez-vous pour réagir

quand l'offre ne correspond pas à la demande

jeudi 15 mars 2012 - 08h07

Opter pour une augmentation systématique des prix était un pari risqué pour la viande bovine. Pour la viande de porc le problème majeur est de tomber sur des morceaux ayant une forte odeur, avec un goût extrêmement désagréable, correspondant à l'odeur sexuelle de la viande de porc mâle entier. C'est de plus en plus fréquent.
commentaires agriculteurs

rabolio_fa
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole