Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Tourisme rural : le Futuroscope dope l'activité dans la Vienne

Tourisme rural 

Le Futuroscope dope l'activité dans la Vienne

Publié le jeudi 28 juillet 2011 - 15h51

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

Au beau milieu de la Vienne s'est posé le site moderniste du Futuroscope. Du verre, du métal, une architecture futuriste, des animations innovantes. Tout autour, une zone d'activités s'est installée, qui comprend un centre de congrès, des hôtels, des entreprises, une gare TGV et une sortie d'autoroute. Au-delà s'étend la campagne de la Vienne, avec ses fermes céréalières, ses élevages de bovins. Mais pas seulement.

 

Le monde rural autour du parc d'attraction a su saisir l'opportunité qu'il représentait pour se lancer dans l'accueil des visiteurs. Et cela a marché. « Il y a eu plein d'initiatives privées pour accompagner le Futuroscope », note Hugues Lallemand, directeur du comité départemental du tourisme.

 

Cela s'est traduit notamment dans l'hébergement. Le Futuroscope attire à lui seul 1,8 million de visiteurs par an. Le monde rural de la Vienne en accueille sa part : il propose aujourd'hui 21.200 lits, ce qui représente 2 millions de nuitées par an et un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros.

 

D'autres exploitants jouent eux aussi le jeu en ouvrant leur ferme aux visiteurs, tels cet éleveur d'autruches et ou ce céréalier qui a créé un labyrinthe de maïs...

 

Il est vrai que le Futuroscope ne se prête pas, comme le bord de mer, à de longues vacances. « Nous avons une stratégie de court séjour, souligne Hugues Lallemand. L'héritage du Front populaire et des congés payés a disparu, les vacances raccourcissent. Les gens font plutôt des breaks de quelques jours toutes les six à huit semaines. »

 

Avec ce nouvel esprit des vacances courtes, la demande des touristes évolue. Aujourd'hui, ils souhaitent des séjours à la fois modulables et clé en main, organisées en deux clics d'ordinateur ou même sur le petit écran d'un smartphone.

 

Pour accroître sa fréquentation touristique, la Vienne joue sur la complémentarité entre les différents acteurs : Futuroscope, bien sûr, mais aussi aussi la Vallée des singes, les hôtels, les meublés, l'accueil en milieu rural, les associations de randonneurs, de cyclistes, de kayakistes...

 

Le comité départemental du tourisme propose aux visiteurs des séjours complets, des « packages » qui comprennent à la fois les activités, les visites et l'hébergement. Les gîtes, les chambres d'hôtes et les campings à la ferme en font évidemment partie. Ces séjours à la carte seront même disponibles par internet dès l'automne prochain.

 

 

Même à la Noël et à la Toussaint

Les séjours se font certes plus courts, mais sont aussi beaucoup plus étalés dans l'année. « Nous avons plus de fréquentation aux vacances de Toussaint que les quinze premiers jours de juillet, indique Hugues Lallemand. Et c'est la même chose à Noël. »

Dans les faits, l'occupation des gîtes et des chambres d'hôtes est de dix-huit semaines en moyenne, quand cette même moyenne est de dix à douze semaines dans les départements voisins. Et cette tendance tend à s'amplifier : cette année, le nombre de semaines d'occupation a augmenté de 8 %.

 

M.G.


Les commentaires de nos abonnés (0)
Connectez-vous pour réagir  Soyez le premier à commenter cet article.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

TerreNet Occasions - Site occasions agricole
SONDAGE

Définition de l'agriculteur : cotisants solidaires et retraités ont-ils leur place dans un registre professionnel ?

> Tous les Sondages

Archives de
La France Agricole

Recherchez

dans les archives de la France Agricole et

Feuilletez

les numéros depuis 2004

Suivez La France Agricole :
la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole