Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Produits phytosanitaires : lancement de la campagne « Alerte aux pesticides » (ONG)

Produits phytosanitaires

Lancement de la campagne « Alerte aux pesticides » (ONG)

Publié le mardi 05 mars 2013 - 16h39

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

L'association Agir pour l'environnement ainsi que dix-huit partenaires (1) lancent une campagne de mobilisation citoyenne intitulée « Alerte aux pesticides », visant à « faire pression sur le ministre de l'Agriculture et la ministre de la Santé, pour obtenir, entre autres, une réduction drastique des usages de pesticides ».

 

Cette campagne annonce la Semaine pour les alternatives aux pesticides, coordonnée par Générations Futures, qui aura lieu du 20 au 30 mars 2013.

 

Les citoyens peuvent, jusqu'en décembre 2013, interpeller les ministres en envoyant des cartes-pétition contenant des demandes de mesures de protection des populations et de promotion des alternatives aux pesticides.

 

Les partenaires demandent au ministre de l'Agriculture de :


- mettre en place une zone tampon de 100 mètres sans pulvérisations, à proximité des lieux de vie en zone rurale ;


- interdire purement et simplement toute utilisation de pesticides de synthèse en zone urbaine ;

 

- généraliser sur le territoire national les arrêtés préfectoraux, pris dans certaines régions, concernant l'interdiction de pulvériser des pesticides aux abords des fossés et des points d'eau ;

 

- mettre en place un dispositif de contrôle sur les tracteurs pour informer de la vitesse du vent et pouvoir la contrôler a posteriori ;

 

- mettre en place une signalétique, très explicite et visible par tous, le long des chemins traversant et/ou longeant les zones de pulvérisation de pesticides, ainsi que, à l'entrée des parcelles, un dispositif simple pour évaluer la force du vent (type manchon, etc.) ;

 

- appliquer la loi sur l'eau, qui demande de mettre en place trois périmètres de protection autour de tous les captages d'eau potable ;

 

- obliger sur les deuxième et troisième périmètres de protection de pratiquer l'agriculture biologique.

 

A la ministre de la Santé, ils demandent de :

 

- établir une norme limitant la présence des pesticides dans l'air ;

 

- ramener la contamination des aliments par les pesticides au seuil de détection ;

 


- annuler l'instruction du ministère de la Santé du 8 décembre 2010 « autorisant des niveaux de contamination de l'eau par les pesticides inacceptables » ;

 

 

- interdire la vente en libre-service des pesticides pour les particuliers.

 

 

_____

(1) Agir pour l'environnement, Allassac ONGF, Attac, Bioconsom'acteurs, Bio Convergence Rhône-Alpes, Biocoop, Confédération paysanne, Eau et Rivières de Bretagne, Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab), Génération Futures, Ligue de l'Enseignement, Mouvement d'agriculture biodynamique, Nature et Progrès, Phyto Victimes, Réseau Cocagne, Réseau Environnement Santé, Union nationale de l'apiculture française (Unaf), 4D et, avec le soutien de Björg, Bonneterre et Evernat.

 

A.M.


Mots-clés : ,

Les commentaires de nos abonnés (3)
Connectez-vous pour réagir

Titre

vendredi 08 mars 2013 - 09h34

On veut stopper l'artificialisation des terres, mais que voulez vous que l'on fasse des terres concernées par ce projet débile. Pas de traitement, (actuellement pas de fumier non plus) à moins de 100 m des habitations. La seule chose à faire, c'est de' se débarasser de ces terrains devenus inutiles.Quant au bio, je le laisse à ceux qui sont tentés, mais on ne doublera pas la production d'ici 2050 avec ça; je considère même qu'il empire la pénurie et alimente la famine.

Titre

mercredi 06 mars 2013 - 09h18

Qu'ils disent tout de suite qu'ils veulent que nous fassions du bio par la force. Il ne faudra pas s'étonner que les prix flambent lorsque le rendement se sera écroulé de plus de 50%. Quant à doubler la production d'ici :oubliez . Nous ne serons même plus iondépendants pour notre alimentation

L'agriculture bio n'est pas une agriculture durable

mercredi 06 mars 2013 - 08h00

Il faudrait pourtant faire comprendre que l'agriculture bio n'est pas une agriculture durable. Il n'y a pas d'alternative aux attaques des bio-agresseurs. La plupart des producteurs bio sont encore sur des acquits de l'agriculture conventionnelle. La perennité et la sécurité de ce mode de production est impossible.
commentaires agriculteurs

rabolio_fa
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

MATERIEL D'OCCASION

Achetez et vendez votre matériel d'occasion sur Terre-net Occasions !
100% GRATUIT pour les agriculteurs!
 
Marque :
    Modèle :
     
    Terre-net Occasions
    SONDAGE

    Blé : êtes-vous inquiet pour la qualité de votre récolte ?

    > Tous les Sondages

    Archives de
    La France Agricole

    Recherchez

    dans les archives de la France Agricole et

    Feuilletez

    les numéros depuis 2004

    Suivez La France Agricole :
    la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

    Nos offres d'abonnement
    simples ou couplées,
    à nos publications
    hebdomadaires
    et mensuelles

    > Découvrir nos Offres

    Les publications du Groupe France Agricole