Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Pac 2015/Aides couplées : la Confédération paysanne affine ses propositions

Pac 2015/Aides couplées

La Confédération paysanne affine ses propositions

Publié le mercredi 04 septembre 2013 - 19h14

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

Réunie en comité national les 3 et 4 septembre 2013, la Confédération  paysanne a affiné sa position sur la redistribution des aides à partir de 2015.

 

Elle confirme bien sa préférence pour le scénario 3, le plus redistributif, proposé par le ministère de l'Agriculture : 100 % de convergence et un avec paiement redistributif (surprime des 52 premiers hectares). En revanche, elle préfère un paiement vert forfaitaire plutôt que différencié en fonction de l'historique de l'exploitation.

 

Dans le cadre des aides couplées (13 % du premier pilier), elle prône une prime au maintien des troupeaux ruminants, avec un pourcentage différencié selon les espèces et plafonnée par actif :

• Pour les ovins, elle propose une revalorisation de la prime actuelle à hauteur de 160 €/UGB jusqu'à 300 UGB par actif, plus dégressive entre 300 et 500 UGB. Elle propose aussi de baisser de 50 à 10 le nombre de bêtes qu'il faut détenir au minimum pour être éligible à cette aide ovine.

• Pour les vaches allaitantes, elle propose une prime au troupeau d'environ 200 €/UGB jusqu'à 40 UGB par actif puis dégressive entre 40 et 60 UGB.

• Pour les vaches laitières, le syndicat propose une aide entre 40 et 70 €/UGB jusqu'à 30 UGB par actif puis dégressive entre 30 et 40 UGB.

 

En parallèle de ces aides aux ruminants, la CP prône le maintien de la prime au lait de montagne (20 €/1.000 litres) et celles aux veaux sous la mère mais plafonnée. Pour cette dernière, elle souhaite également que soit réduit le différentiel d'aide entre le montant octroyé aux adhérents d'OP (72 € par tête) et les non adhérents (36 € par tête).

 

Pour soutenir les laitiers, plus particulièrement impactés par la convergence des aides (surtout les lait-maïs), le syndicat propose de leur octroyer en priorité le budget réservé aux protéines végétales (2 % du premier pilier) pour encourager l'autonomie à la ferme. Et la convergence touchant en particulier les laitiers intensifs de l'ouest de la France, il propose de les aider à changer de système en créant, dans le deuxième pilier, une MAE (mesure agroenvironnementale) spécifique.

 

Arielle Delest
Publié par
Journaliste Politique, droit et gestion


Ces articles peuvent également vous intéresser :

Les commentaires de nos abonnés (3)
Connectez-vous pour réagir

Titre

vendredi 06 septembre 2013 - 10h15

Le problème, et le ministre devrait en tenir compte sinon ce sera le conflit,, c'est que la Conf. ne représente qu'une petite partie des agriculteurs, et qu'ils ont une idéologie presque communiste et que les trois quarts des agriculteurs ne veulent pas d'un tel système

toujours et encore les AIDES !!

jeudi 05 septembre 2013 - 11h59

Je suis un ancien de la CONF' , mais là je ne vous suis plus du tout ,il y en a marre de QUEMENDER tout le temps , ne serait ce pas plus valorisant pour tout les producteurs , y compris les céréaliers , de revendiquer des prix rémunérateurs de nos produits , plutôt que d'être à la recherche de primes et aides de toutes sortes , cela donnerait une meilleure image de notre métier , ce serait une simplification et une source d'économie pour la société toute entière puisque la PAC nous coûte plus cher qu'elle ne nous rapporte , suppression d'une grande partie des fonctionnaires des D D A , puisque plus besoin de contrôleurs , suppression de postes dans les chambres d'agricultures ,il faudra moins de CONSEILLERS ! qu'en autre il faut payer pour les consulter, à quoi sert la cotisation pour chambre lors des appels d'impôts fonciers ? la chambre pourrai faire quelques économies , en ne nous envoyant pas des papiers pour un oui pour un non , et aussi utiliser du papier ordinaire à la place du papier glacé de luxe (dépense inutile), c'est pas grave car c'est toujours les mêmes qui paient !!!!!!!!!!!!
commentaires agriculteurs

valdeseine
Voir son profil

bizarre.....

mercredi 04 septembre 2013 - 21h10

....absolument aucune mesure pour les céréaliers de la part de ce syndicat. Pourquoi ne pas taxer les fumier et lisier qui fournissent un engrais pas cher aux éleveurs alors que les céréaliers doivent l'acheter à un prix pharamineux. Quitte à faire de la démagogie comme la confédération paysanne, allons y gaiement
commentaires agriculteurs

maxens1
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

MATERIEL D'OCCASION

Achetez et vendez votre matériel d'occasion sur Terre-net Occasions !
100% GRATUIT pour les agriculteurs!
 
Marque :
    Modèle :
     
    Terre-net Occasions
    SONDAGE

    Phytos : utilisez-vous des équipements de protection individuelle ?

    > Tous les Sondages

    Archives de
    La France Agricole

    Recherchez

    dans les archives de la France Agricole et

    Feuilletez

    les numéros depuis 2004

    Suivez La France Agricole :
    la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

    Nos offres d'abonnement
    simples ou couplées,
    à nos publications
    hebdomadaires
    et mensuelles

    > Découvrir nos Offres

    Les publications du Groupe France Agricole
    En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et paramétrer les traceurs. OK