Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Lait : polémique autour de l’accord interprofessionnel sur les germes et les cellules

Lait

Polémique autour de l’accord interprofessionnel sur les germes et les cellules

Publié le mercredi 25 janvier 2012 - 17h34

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer
Photo :  SEBASTIEN CHAMPION

Le 23 janvier 2012, l'Organisation des producteurs de lait (OPL, branche laitière de la Coordination rurale) a attaqué l'interprofession laitière (Cniel) concernant l'accord interprofessionnel sur la réglementation pour les germes et les cellules somatiques du lait de vache. Elle lui reproche, ainsi qu'à la Fédération nationale de producteurs de lait (FNPL, association spécialisée de la FNSEA) « d'accroître les exigences sur la qualité du lait produit en France alors que le bon sens voudrait au contraire une harmonisation européenne ». La FNPL conteste cette analyse.

 

L'OPL reproche aussi au Cniel « en décentralisant les décisions vers ses branches régionales, [de leur donner, NDLR] le pouvoir d'appliquer plus ou moins fermement cette nouvelle réglementation et ainsi de décider [...] la concentration ou la disparition de la production laitière suivant les régions. Une belle façon d'imposer plus rapidement la restructuration de la filière laitière ! »

 

La FNPL conteste les arguments de l'OPL. « Si on appliquait la réglementation communautaire, ce serait l'arrêt de collecte pur et simple au bout d'un certain temps, prévient Gilles Psalmon, le directeur de la FNPL. Avec cet accord, on essaie justement “d'amortir” la réglementation communautaire. On tente de prendre le problème en amont, et d'accompagner l'éleveur pour remédier au problème et lui éviter l'arrêt de collecte. »

 

Cet accord a déjà fait l'objet d'attaques. Ou plus précisément sa précédente version que « la Confédération paysanne a contestée devant le Conseil d'Etat sous l'angle de la représentativité à l'interprofession, se souvient Gilles Psalmon. Elle a gagné mais pas sur la représentativité. Le Conseil d'Etat a jugé l'accord trop laxiste par rapport à la réglementation communautaire. Notre objectif n'est pas de sélectionner les éleveurs sur le territoire mais de les accompagner. »

 

E.R.


Les commentaires de nos abonnés (0)
Connectez-vous pour réagir  Soyez le premier à commenter cet article.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

TerreNet Occasions - Site occasions agricole
SONDAGE

Définition de l'agriculteur : cotisants solidaires et retraités ont-ils leur place dans un registre professionnel ?

> Tous les Sondages

Archives de
La France Agricole

Recherchez

dans les archives de la France Agricole et

Feuilletez

les numéros depuis 2004

Suivez La France Agricole :
la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole