Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Agroalimentaire : un comité stratégique pour améliorer l'image de la filière (ministères)

Agroalimentaire

Un comité stratégique pour améliorer l'image de la filière (ministères)

Publié le mardi 23 novembre 2010 - 17h53

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, et Eric Besson, ministre chargé de l'Industrie, ont mis en place mardi le comité stratégique de l'agroalimentaire qui s'attachera en priorité à améliorer l'image de la filière auprès des consommateurs.

 

Ce comité est le huitième mis en place à l'issue des Etats-généraux de l'industrie avec pour objectif de mieux structurer l'industrie française en filières plus compétitives. Au total, onze comités sont prévus.

 

Comptant une quarantaine de personnes représentatives de l'ensemble des acteurs de la filière (producteurs, industriels, distributeurs, syndicats, salariés, pouvoirs publics...), le comité sur l'agroalimentaire est chapeauté par Jean-René Buisson, patron de l'Association nationale des industries alimentaires (Ania), qui en assure la vice-présidence. Le comité est présidé par les deux ministres.

 

B. Le Maire a appelé à « l'unité » et à « mettre fin aux querelles de clocher » au sein du secteur, pour permettre à la France de remonter à la première place des pays exportateurs de produits alimentaires transformés.

 

Le ministre de l'Agriculture a évoqué les dissensions dans la filière entre producteurs, industriels et distributeurs, ou encore entre les syndicats agricoles ces derniers mois.

 

En tête du classement en 2004, l'Hexagone est aujourd'hui rétrogradé à la quatrième place des exportateurs derrière les Etats-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas.

 

E. Besson, successeur de Christian Estrosi qui avait commencé à mettre en place ces comités, a annoncé que celui sur l'agroalimentaire « fera des propositions d'ici à la fin du premier semestre de 2011 » pour « renforcer l'image des industries agroalimentaires » et « doper les exportations », notamment.

 

Jean-René Buisson a lui insisté sur la priorité de « redonner une image positive de l'industrie agroalimentaire ». Selon lui, ce « déficit » explique en grande partie les difficultés du secteur à recruter parmi les jeunes alors que des milliers d'emplois sont à pourvoir.

 


Les commentaires de nos abonnés (0)
Connectez-vous pour réagir  Soyez le premier à commenter cet article.
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

TerreNet Occasions - Site occasions agricole
SONDAGE

Définition de l'agriculteur : cotisants solidaires et retraités ont-ils leur place dans un registre professionnel ?

> Tous les Sondages

Archives de
La France Agricole

Recherchez

dans les archives de la France Agricole et

Feuilletez

les numéros depuis 2004

Suivez La France Agricole :
la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

Nos offres d'abonnement
simples ou couplées,
à nos publications
hebdomadaires
et mensuelles

> Découvrir nos Offres

Les publications du Groupe France Agricole