Rechercher

 

accueil  Accueil / Actualités / Abeilles : « Les intoxications ne sont pas dues qu'à de mauvaises pratiques agricoles » (colloque)

Abeilles

« Les intoxications ne sont pas dues qu'à de mauvaises pratiques agricoles » (colloque)

Publié le mercredi 23 janvier 2013 - 18h58

    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer

Quelles sont les causes de l'effondrement des colonies d'abeilles ? Le 22 janvier 2013 à Lyon l'Association pour le développement de l'apiculture rhônalpine (Adara) a fait le point sur la question.

 

Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées ou Franche Comté, dans les trois régions, les associations d'apiculteurs font le même constat : les intoxications de ruches sont récurrentes et les pertes peuvent être importantes, jusqu'à plus de 50 % du cheptel apicole sur certaines exploitations.

 

Les produits phytosanitaires utilisés en arboriculture et en grandes cultures, ou pour les désinsectisations dans les élevages, sont pointés du doigt. En Isère, le suivi de ruchers depuis quatre ans dans le cadre d'un observatoire montrent que plusieurs molécules issus de produits phytosanitaires sont détectées dans les ruches.

 

« Les intoxications ne sont pas forcément dues qu'à de mauvaises pratiques des agriculteurs environnants, souligne Nicolas Guintini, apiculteur et membre de l'Adara. Elles interviennent aussi avec des produits autorisés utilisés aux doses homologuées. »

 

Les apiculteurs estiment que les procédures d'homologation sont insuffisantes, qu'elles ne prennent pas en compte les adjuvants, les effets de synergie entre les molécules, mais aussi entre molécules et pathologies de l'abeille. Ils déplorent aussi l'absence de données sur les impacts fongicides.

 

Toute la difficulté est de prouver les causes de mortalités des abeilles. Certaines matières actives se dégradent rapidement. Une fois ingérée par l'abeille, elles peuvent être présentes sous la forme de plusieurs molécules.

 

« Il y a urgence à modifier les pratiques agricoles, nous n'avons pas le même pas de temps que la filière agricole », a poursuivi Nicolas Guintini. Les apiculteurs mettent en avant la nécessité de limiter l'utilisation de pesticides, mais aussi modifier les pratiques par exemple en appliquant les traitements en fin de journée quand les abeilles ne sont plus présentes.

 

Ils estiment aussi que la mention « abeille » sur les produits portent à confusion car elle ne garantit pas l'innocuité du produit.

 

Face à la détresse des apiculteurs, François Gester, inspecteur général de la santé publique vétérinaire en charge du plan d'action sur les abeilles, s'est montré rassurant en rappelant l'engagement du ministre de l'Agriculture sur ce dossier.

 

Il est à noter que les causes de la disparition à travers le monde de ces butineuses, d'un intérêt capital pour la survie de tout un écosystème, ont été passées en revue, des pesticides aux affections parasitaires (varroa) ou virales, en passant par les prédateurs (frelon asiatique) ou encore l'impact des activités humaines (transhumances apicoles). C'est avéré, il n'y a pas une seule cause à la disparition des abeilles mais bien plusieurs, et ces facteurs de déclenchement du « syndrome de disparition des colonies » (CCD pour Colony Collaps Disorder) varient selon la situation d'une zone du globe à l'autre.

 

 

Lire tous les articles sur les abeilles.

 

Carole Hiet


Les commentaires de nos abonnés (1)
Connectez-vous pour réagir

bis bis

samedi 26 janvier 2013 - 10h09

je ne sais ou et la veritée! la periode la plus critique pour les abeilles a bien ete les années60 à70 pourtant a cette epoque personne ne c'est plaint du sort des abeilles depuis la reduction des produits pytos ça va mal! Autre point les adjuvants sont plus utilsé que les matieres actives a qui la faute aux apiculteurs qui veulent moins de matiers actives donc l'agriculteur traite plus car un produit par probleme de culture mais chaque fois de l'adjuvant donc c'est bien le chat qui se mord la queue crocodile40
commentaires agriculteurs

crocodile40
Voir son profil

Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La France Agricole.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La France Agricole, cliquez sur le lien ci-dessous :

Dernières Actualités
A lire également
Archives agricoles


SERVICES EXPERTS

>Première inscription

Je suis déjà inscrit :
Mon identifiant :
Mon mot de passe :  
| Aide |
puce Identifiants oubliés ?
puce Toutes les offres d'abonnement
> Feuilletez un ancien numéro

MATERIEL D'OCCASION

Achetez et vendez votre matériel d'occasion sur Terre-net Occasions !
100% GRATUIT pour les agriculteurs!
 
Marque :
    Modèle :
     
    Terre-net Occasions
    SONDAGE

    Blé : êtes-vous inquiet pour la qualité de votre récolte ?

    > Tous les Sondages
    Les sujets
    LES PLUS LUS

    Archives de
    La France Agricole

    Recherchez

    dans les archives de la France Agricole et

    Feuilletez

    les numéros depuis 2004

    Suivez La France Agricole :
    la France Agricole sur Facebook La France Agricole sur twitter La France Agricole sur Google +

    Nos offres d'abonnement
    simples ou couplées,
    à nos publications
    hebdomadaires
    et mensuelles

    > Découvrir nos Offres

    Les publications du Groupe France Agricole