Sur les 13 052 installés de 2018 (hors transfert entre époux), 66 % avaient moins de 40 ans et pouvaient prétendre aux aides à l’installation sous certaines conditions de formation, de revenus agricoles et de suivi du plan de professionnalisation personnalisé (PPP). Un parcours qui a prouvé son efficacité selon le réseau FNSEA/JA. Avec une DJA (dotation jeune agriculteur) revalorisée de 31 % depuis 2016, les syndicats...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !