La marque de tracteurs lancée au Sima, en 2019, pour sauver l’usine de Saint-Dizier (Haute-Marne) a été tuée dans l’œuf par son actionnaire chinois, le tractoriste Yto-Sinomach, qui a racheté le site en 2011. Lors de ce salon, Mancel annonçait une gamme de 80 à 145 ch, commercialisée en 2020. Finalement, les efforts de la direction française pour sauver l’usine n’ont pas porté leurs fruits.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !