Selon Propluvia, site ministériel, 41 départements étaient concernés le 9 juillet par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l’eau (au-delà de la vigilance). Au moins une situation de « crise » (niveau le plus élevé) a été déclarée dans 17 d’entre eux : les prélèvements non prioritaires, y compris à des fins agricoles...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !