Selon la Cour des comptes, il faut définir un montant unique de DPB (1) sur tout le territoire français, et abandonner toute référence à un historique de primes. Dans une communication adressée au ministre Didier Guillaume, le 18 octobre 2018, elle analyse l’évolution de la répartition des aides directes de la Pac de 2008 à 2015. Elle estime que les dépenses liées aux aides directes « souffrent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !